MARRAKECH 2ème EDITION

MARRAKECH 2ème EDITION (4)

samedi, 08 septembre 2018 12:18

NOTE CONCEPTUELLE CIFPA 2017 MARRAKECH -MAROC

Written by

2ème Conférence INTERNATIONALE des Instituts des Finances Publiques d’afrique

 « La nouvelle gouvernance des finances publiques : vers des modèles innovants intégrant

les dimensions genre et développement durable »


 CONTEXTE

L’Economie mondiale connait actuellement de nouvelles reconfigurations caractérisées par le redressement économique des pays émergents et l’évolution vers un système mondial multipolaire où le continent africain est appelé à se positionner en tant que nouveau pôle mondial de croissance, tout en respectant les impératifs du développement durable en matière de protection de l’environnement, de résilience face aux effets du changement climatique, d’équité, et de protection des droits des femmes et des hommes.

Ce nouveau contexte a amené les dirigeants africains, les partenaires au développement et d’autres acteurs à s’engager à asseoir une gestion des deniers publics sur des bases de performance, de transparence et de reddition des comptes. Il requiert également, l’adoption, par les pouvoirs publics des pays africains,  de nouvelles doctrines pour renforcer l’efficacité de l’action publique à l’aune des règles de bonne gouvernance et de la régulation économique et sociale qu’elles sous- entendent.

Le Maroc, fidèle aux liens historiques qu’il entretient avec les pays d’Afrique et en harmonie avec les Orientations Royales, a fait le choix de s’ouvrir sur ses confrères africains avec lesquels il partage les mêmes soucis en matière de développement durable, de gestion des finances publiques, de bonne gouvernance et d’efficacité de la dépense.

Conscients de l’importance de l’échange et du partage des bonnes pratiques, les Instituts des Finances des pays d’Afrique, acteurs majeurs de la modernisation de l’action publique et contributeurs aux Objectifs du Développement Durable, ont multiplié leurs efforts pour s’organiser en réseau afin de capitaliser leurs expériences, renforcer l’impact de leurs actions et mobiliser tous les acteurs autour des problématiques communes.

Dans cette optique, l’Institut des Finances du Maroc (IDF), relevant du Ministère de l’Economie et des Finances, envisage d’organiser conjointement avec  le Programme Supérieur de Spécialisation en Finances Publiques (PSSFP) du Cameroun et avec l’appui d’Expertise France, la 2ème édition de la Conférence Internationale des Instituts des Finances Publiques d’Afrique (CIFP 2017), sous le thème : « La nouvelle Gouvernance des Finances publiques : vers des modèles innovants intégrant les dimensions genre et développement durable».

Elle succède à la première conférence, qui  s’est tenue en octobre 2016 à Yaoundé, sous le thème « Réformes des finances publiques : quelles stratégies pour le renforcement des capacités» et qui a fait ressortir de nombreuses recommandations qui visent l’amélioration de la gouvernance des Instituts des Finances et le renforcement de leurs actions.

Cette 2ème édition, prévue sur 3 jours à Marrakech en novembre 2017, ambitionne d’être une réunion de concrétisation des recommandations de la 1ère conférence et un espace pour la formation sur la thématique des « Finances Climat » et un  lieu de rencontre des responsables des instituts des finances, des représentants des Ministères économiques et financiers ainsi que des experts internationaux sur les thématiques de gouvernance financière, dans un contexte de transition économique mondiale vers un modèle économique durable, notamment :

  • l’initiative CAPE (Climate Action Peer Exchange Initiative),
  • la finance climat,
  • la budgétisation sensible au genre,
  • les marchés publics et le partenariat public privé.

Objectifs de la Conférence

 Constituer le réseau des Instituts des Finances Publiques

Suite aux recommandations de la 1ère CIFP, cette 2ème Conférence sera une occasion pour concrétiser le projet de création du réseau par la tenue de l’Assemblé Générale Constitutive et l’adoption de la charte du réseau.

La conférence sera également l’occasion pour échanger et partager les bonnes pratiques entre les Instituts partenaires, mutualiser les efforts en matière de développement des capacités et renforcer la coopération à travers la signature de plusieurs conventions de partenariat en marge de la conférence.

 

 

Renforcer les capacités des acteurs en Finances Publiques  aux enjeux nationaux de la finance climat

L’accord de Paris sur le climat a mis en place un nouveau cadre de transition économique mondiale vers un modèle économique durable sobre en carbone, et ce à travers des projets d’atténuation et d’adaptation aux effets du changement climatique. L’engagement des finances publiques pour l’allocation de budgets spécifiquement dédiés à la réalisation de ces projets est nécessaire afin de mettre en œuvre les politiques climatiques permettant la réalisation Contributions Déterminées au niveau National (CDN) soumises à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

 

 

Mobiliser l’expertise scientifique et technique internationale autour des thématiques liées aux nouveaux modèles de gouvernance financière

Les thématiques abordés intègrent : (i) l’initiative CAPE (Climate Action Peer Exchange Initiative), (ii) la budgétisation sensible au genre, (iii) les marchés publics, le partenariat public privé et (iv) la finance climat.

 

Résultats Attendus

Intérêt Scientifique

 

Apports pour les Instituts des Finances

ü Contribuer au renforcement de  la synergie entre les acteurs internationaux sur la thématique de budgétisation sensible au genre;

ü Contribuer à l’effort mondial en matière de finances durables en assurant le partage d’expérience, la veille et le réseautage;

ü Capitaliser l’information, la connaissance et le savoir-faire en matière de réforme de l’Administration et les implications des nouveaux cadres ou des nouvelles directives en matière de gestion des finances publiques;

ü Contribuer au renforcement des capacités des acteurs régionaux en matière de Marchés publics et du partenariat public privé.

 

ü Renforcer la coopération bilatérale et multilatérale entre les Instituts des Finances et les différents partenaires à travers la conclusion de conventions de partenariats en marge de la conférence;

ü Contribuer à l’amélioration de la gouvernance des Instituts des Finances à travers : (i) la présentation du  Benchmark des réseaux des Instituts des Finances ; (ii) l’adoption du guide des besoins en renforcement de capacités en gestion des finances publiques; (iii) la diffusion du référentiel de bonnes pratiques en gestion des finances publiques ; et (iv) la concrétisation des actions de partage des formations à distance (e-learning).

Les travaux de la conférence se dérouleront sous forme de panels animés, en Français ou en Anglais, par des experts internationaux avec une interprétation simultanée.

PROGRAMME PROVISOIRE

 

2ème Conférence INTERNATIONALE des Instituts des Finances Publiques d’afrique

Marrakech-Maroc, du 21 au 23 Novembre 2017

 

 

Mardi 21 Novembre 2017

Rencontre des Instituts des Finances (sur invitation)

9h00 à 13h00

 

Assemblée générale constitutive du Réseau des Instituts des Finances Publiques

§  Discussion et adoption de la charte CIFP

§  Election du Bureau Directeur  et Désignation du Secrétaire Général

§  Définition des lignes directrices de la vision stratégique du Réseau

§  Validation d’un plan d’action à court terme

Pause-déjeuner

14h15 à 16h30

Gouvernance des Instituts des Finances

§  Présentation de  Benchmark des réseaux des Instituts des Finances

§  Adoption de guides et Référentiels pour les Instituts des Finance

Mercredi 22 Novembre 2017

Conférences thématiques & ateliers

9h30 à 10h30

Cérémonie d’ouverture

§ Discours officiels et allocutions

10h30 à 12h30

§  Panel n° 1 : Finances publiques et budgétisation sensible au genre 

 

Formation

« Finance Climat »

Pause-déjeuner

14h00 à 16h

§  Panel n° 2 : Marchés publics et partenariat public privé

Formation

« Finance Climat »

jeudi 23 Novembre 2017

Conférences thématiques & ateliers

9h00 à 10h30

§  Panel n° 3 : La finance climat

 

Formation

« Finance Climat »

10h30 à 13h00

§  Panel n° 4 : Initiative CAPE  (Climate Action Peer Exchange Initiative)

 

Pause-déjeuner

14h15 à 16h00

§  Signature des accords de coopération

§  Déclaration des Instituts et Ecoles du CIFP

16h00 à 16h30

§  Discours de clôture

 

 

 

Site de la conférence : www.cifpa.net

samedi, 08 septembre 2018 11:48

DÉCLARATION DE MARRAKECH  

Written by

Nous, représentants des Instituts des Finances Publiques et des Organisations assimilées, réunis à Marrakech, les 21, 22 et 23 novembre 2017:

 

Considérant les résolutions et recommandations de la première conférence, tenue en octobre 2016 à Yaoundé, sous le thème « Réformes des finances publiques : quelles stratégies pour le renforcement des capacités» ; et qui portent sur l’amélioration de la gouvernance, le  développement institutionnel des Instituts des Finances et le renforcement de leurs actions,

Considérant leur responsabilité d’œuvrer pour faire face à la fragilité des situations politiques, sécuritaires, économiques et de développement qui affectent la  région et influencent les systèmes de gouvernance,

Tenant compte de leurs engagements en tant qu’acteurs de la modernisation de l’action publique                    et contributeurs au développement du capital humain et aux objectifs du développement durable à l’horizon 2030,

Déterminés à contribuer à l’amélioration de la gouvernance des Instituts des Finances, à échanger     et partager les bonnes pratiques entre les Instituts partenaires et à mutualiser les efforts en matière de développement des capacités,

Résolus quant aux efforts à fournir pour réussir le développement des administrations sur la base du mérite, des compétences et de l’égalité des chances,

Décidés à renforcer la coopération bilatérale et multilatérale entre les Instituts des Finances et les différents partenaires à travers la conclusion de conventions de partenariats,

Confirmant notre volonté d’agir  dans l’échange d’expériences, la coopération entre membres, partenaires et organisations régionales et internationales et dans la modernisation des institutions de l’Etat et le renouvellement de l’esprit du service public,

Réalistes face à un contexte de transition de l’économie mondiale encourageant la formation, le partage d’expérience, la  digitalisation et l’investissement sur des projets liés au développement durable,

Nous nous engageons à :

 

  1. Créer une plateforme de mutualisations, de synergies, de coopération et de dialogue interculturel, porteur de valeur ajoutée à l’ensemble des intervenants dans le processus de réformes des finances publiques,
  2. Prioriser l’amélioration de la gouvernance des Instituts des Finances publiques des pays membres et le renforcement de leurs capacités pour réaffirmer leurs rôles en tant que foyer d’expertise en finances publiques
  3. Renforcer le développement des capacités des acteurs régionaux afin de contribuer à l’atteinte des objectifs du développement durable,
  4. Capitaliser l’information, la connaissance et le savoir-faire en matière de réforme de l’Administration et les implications des nouveaux cadres ou des nouvelles directives en matière de gestion des finances publiques 

Sur ce, l’Assemblée Générale convient de:

  • adopter la charte fixant le cadre d’organisation, de gouvernance ainsi que les modalités de fonctionnement de la Conférence des Instituts des Finances Publiques
  • élaborer la vision stratégique du réseau et le plan opérationnel devant arrêter les actions à mettre en place par la Conférence
  • préparer l’organisation de la 3ème conférence des Institut des Finances Publiques à Tunis.

Réunis à Marrakech, 21,22 et 23 novembre 2017

Les instituts des finances sont des acteurs majeurs de la modernisation de l’action publique et contributeurs aux Objectifs du développement durable, a souligné, mercredi à Marrakech, le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid.

Dans une allocution lue en son nom par le secrétaire général du ministère, Zouhair Chorfi, lors de la 2-ème édition de la Conférence Internationale des Instituts des Finances Publiques d’Afrique (CIFP 2017) tenue du 21 au 23 novembre, sous le thème "La nouvelle Gouvernance des Finances publiques: vers des modèles innovants intégrant les dimensions genre et développement durable", M. Boussaid a fait savoir que cette conférence consacre la volonté et la détermination communes d’œuvrer à la modernisation des départements et institutions en charge de l’Economie et des finances et de l’administration publique en général favorisant l’équilibre entre les dimensions environnementale, économique et sociale.

A cette occasion, il a indiqué que le choix des thématiques de cette conférence vient souligner l’ambition des pays africains d’agir pour se concentrer sur les défis globaux du changement climatique, le développement durable, la bonne gouvernance des finances publiques et l’efficacité de la dépense.

Dans ce sens, le ministre s’est dit convaincu que la mutualisation des expériences est un accélérateur efficace du processus de conduite des réformes et un véritable gage d’optimisation des moyens et de consécration des efforts en faveur de la croissance partagée, du développement humain et de la prospérité des peuples frères.

Et de souligner l’importance du rôle du renforcement des capacités comme levier principal de modernisation de la gouvernance des finances publiques et accélérateur de la mise en place des réformes initiées dans les différents pays d’Afrique.

De son côté, le président du Comité de pilotage du Programme supérieur de spécialisation en finances publiques (PSSFP) du Cameroun, Basahag Achille Nestor, a relevé que cette édition est d’une importance capitale permettant de consolider le chantier de mise en place d’une plateforme consacrée à l’échange entre les acteurs de la formation en finances publiques et de mutualiser leurs expériences.

Pour sa part, la directrice adjointe à l’Expertise France, Joëlle Loyer, a relevé l’importance de cette rencontre qui réunit des spécialistes de finances publiques dans l’optique d’accompagner les réformes des administrations financières, saluant le travail et la forte mobilisation de l’Institut des Finances du Maroc (IDF) pour la réussite de cet événement.

Cette manifestation a été marquée par la création d’un réseau des instituts des finances publiques d’Afrique, la remise d’une série de trophées à plusieurs personnalités marocaines et étrangères et la signature de nombreuses conventions de partenariat entre, d’une part, le ministère de l’Economie et des Finances et l’Institut des finances publiques, et, d’autre part, entre plusieurs institutions nationales et internationales.

Organisée par IDF et le PSSFP du Cameroun, avec l’appui d’Expertise France, la conférence CIFP 2017 s’inscrit dans le cadre de la vision stratégique du ministère de s’ouvrir sur ses partenaires d’Afrique, notamment les instituts et les organismes de formation afin d’impulser le travail en réseau et encourager les mutualisations et les synergies en faveur de l’échange d’expertise et du partage des bonnes pratiques.

Elle s’inscrit dans la lignée de la première conférence tenue en octobre 2016 à Yaoundé qui a fait ressortir de nombreuses recommandations consacrant la volonté et la détermination commune de moderniser aussi bien les départements et les instituts en charge de l’Economie et des finances que les autres administrations publiques.

MAP 22/11/2017

L’organisation de la 2ème édition de la Conférence internationale des instituts des finances publiques d’Afrique s’inscrit dans le cadre de la vision stratégique 2020 du ministère de l’Economie et des Finances. Cette vision consiste à renforcer le partenariat avec les pays africains.

L’amélioration de la gestion des finances publiques est aujourd’hui considérée comme un impératif à même de libérer davantage de marge de manœuvre aux Etats africains appelés à investir massivement dans des secteurs clefs, pour ne citer que le capital humain et les activités marchandes créatrices de valeur.

C’est dans ce contexte que l’Institut des finances, relevant du ministère marocain de l’Economie et des Finances, organise, du 21 au 23 novembre 2017 à Marrakech, en partenariat avec le Programme supérieur de spécialisation en finances publiques (PSSFP) du Cameroun, la 2ème édition de la Conférence internationale des instituts des finances publiques d’Afrique (CIFP 2017).

Cette manifestation internationale, appuyée par Expertise France, a comme thématique centrale: «La nouvelle gouvernance des finances publiques : vers des modèles innovants intégrant les dimensions genre et développement durable».

La pertinence du sujet a trait à l’impératif pour les pays en voie de développement d’améliorer le taux d’activité de la gente féminine, tout en créant les mécanismes facilitant la participation des femmes à la création de richesse.

Notons que la manifestation s’inscrit dans le cadre de la vision stratégique 2020 du ministère de l’Economie et des Finances consistant à renforcer le partenariat avec les pays africains. L’objectif visé à travers l’ouverture sur les instituts et organismes de formation du continent est de promouvoir le travail en réseau, tout en donnant un coup à la mutualisation et la création de synergies au bénéfice de l’échange d’expertise et de partage des bonnes pratiques.

Le rendez-vous qui sera dominé par les débats autour de la nouvelle gouvernance financière publique ayant fait ses preuves ailleurs, devrait enregistrer la présence de plusieurs experts internationaux et responsables des Instituts des finances provenant de plus de 40 pays.

Last but not least, des ateliers de formation sur la finance climat seront organisés en marge de la conférence.■

M. Diao