mardi, 04 décembre 2018 13:04

Note Conceptuelle CIFP TUNIS 3ème Edition 2018

Written by
Rate this item
(0 votes)

CONFERENCE DES INSTITUTS DES FINANCES PUBLIQUES, 3ème EDITION

 Tunis, du 17 au 19 décembre 2018

Les instituts des finances dans l’accompagnement des réformes financières des Etats et des collectivités locales 

  1. Contexte

La mise en œuvre des réformes des Etats et des collectivités locales s’accompagne d’un renforcement des capacités des agents et notamment de programmes de formation auprès des institutions publiques. Les pays mettent alors en place différents types de programmes de formation soit au sein des Directions impactées par les réformes,  soit au sein de structures dédiées  à la formation pour mener au mieux les réformes. Dès lors qu’ils existent, les instituts de finances ont  une place privilégiée au cœur des réformes et participent à la conduite du changement sur le plan institutionnel, organisationnel et humain. Les formations ont un impact important tant sur le démarrage que sur la durabilité  des réformes.

Par ailleurs, la prise en compte enjeux liés au  genre et des inégalités sociales dans les politiques publiques des Etats  a fait l’objet d’un intérêt croissant dans les pays au cours des dernières années. Cette prise de conscience s’est fondée sur l’efficacité des politiques publiques lorsqu’elles ciblent les facteurs à l’origine des inégalités entre les hommes et les femmes  et les causes de vulnérabilité de certaines populations. En Afrique, la commission de l’Union Africaine a récemment élaboré une stratégie en matière de genre qui s’appuie sur le 6ème pilier de l’agenda 2063 et compte faire du continent « une Afrique dont le développement est axé sur les populations, qui s’appuie sur le potentiel de ses populations, notamment celles des femmes et des jeunes ».

Toutefois, les politiques de  lutte contre les inégalités de genre et d’accompagnement des populations vulnérables mises en place à ce jour n’ont pas encore entraîné l’impact escompté en termes d’amélioration des conditions de vie des populations. En effet, malgré les efforts fournis dans la planification du développement par nos Etats, la déclinaison des plans de développement en programmes n’inclut pas des mécanismes automatiques permettant de toucher de façon directe les bénéficiaires visés.

Ainsi, lorsque le financement des programmes de développement est effectif, il ne bénéficie pas suffisamment aux cibles. En réponse à ce constat et pour agir contre les risques d’accroissement des inégalités, de  nombreux Etats comme le Maroc, l’Espagne et d’autres, ont développé des mécanismes de budgétisation dits « sensibles au genre ». Ces mécanismes impliquent de concevoir les budgets publics en y intégrant des objectifs de réduction des inégalités et d’accompagnement des populations vulnérables.

Seulement, le concept de budgétisation sensible au genre (BSG) n’est pas suffisamment connu dans nos Etats. Les échanges restent théoriques et peu centrés sur les responsables de la gestion quotidienne des finances. Pourtant, la formation et la sensibilisation pourraient être des pistes favorables à la dissémination rapide de ces techniques auprès des acteurs financiers.

Dès lors, la troisième édition de la Conférence internationale des Instituts des Finances Publiques (CIFP) entend notamment mettre l’accent sur le développement des stratégies de formations et de sensibilisation des acteurs de la finance en techniques de budgétisation sensibles au genre.

  1. Thèmes centraux

Le rôle des instituts des finances publiques dans l’accompagnement du changement dans les réformes de l’Etat et des collectivités locales.

L’approche « genre en finances publiques » : état des lieux, enjeux et perspectives pour une amélioration du rôle des instituts de formation en finances publiques. 

  1. Objectifs de la conférence
  • Objectif général

Réunir la communauté internationale des acteurs de la formation en finances publiques autour du développement des stratégies de formation dans le cadre des réformes des finances publiques et de sensibilisation adaptées aux acteurs de la gestion des finances publiques.

2.2    Objectifs spécifiques

  1. La détermination du rôle des instituts des finances pour accompagner les réformes financières des Etats et collectivités territoriales
  2. La définition du concept et des approches de budgétisation sensible au genre et partage des expériences positives en matière de budgétisation sensible au genre  dans le monde ; contribuer au débat international sur la prise en compte des inégalités de genre et inégalités sociales en général 
  3. L’intégration d’une plus-value significative dans les modes de formation sur la budgétisation sensible au genre
  1. Résultats attendus
  • Structurer les interventions des instituts des finances en matière de conduite du changement des réformes financières
  • Adopter une stratégie de formation et de sensibilisation des acteurs de la gestion des finances publiques des Etats et collectivités locales
  • Partager les expériences sur les approches de budgétisation sensible au genre et constituer un plaidoyer au niveau continental pour le développement des actions de formations et de sensibilisations sur la budgétisation sensible au genre.

Lieu de la conférence

Hôtel Karthago  Le Palace complexe Cap Gammarth Les Côtes de Carthage, Tunis, Tunisie

  1. Programme

 

Dimanche 16 décembre 20H  Accueil des délégations salle de confErence de l’hotel

LUNDI 17  decembre 2018 - Rencontre des Instituts des Finances (sur invitation)

9h30 à 10h30

-Présentation de l’Institut des Finances de Tunisie - Tunisie

-Présentation du Réseau des Instituts des Finances et récapitulatif – Maroc

-Etude sur les instituts de formation en matière de finances publiques  - Expertise France – France

Pause -café

11h à 13h00

 

Assemblée générale constitutive du Réseau des Instituts des Finances Publiques

-Rappel des lignes directrices de la chartre

-Statuts des membres

-Financements

-Conférence CIFP2019

-Nouveaux membres

Pause-déjeuner

14h30 à 18h

Visite culturelle

20h

Diner officiel

MARDI 18 decembre 2018 - Conférences thématiques & ateliers

9h30 à 10h30

Cérémonie d’ouverture

-Allocation du Ministère des finances de Tunisie

-Allocution de l’Ambassadeur de l’Union européenne de Tunisie

-Allocution du Président du réseau des instituts des finances, Directeur des affaires administratives et générales au ministère des finances du Maroc

- Allocution d’Expertise France par la Directrice adjointe du département de gouvernance économique et financière

- Présentation des travaux   par le  Directeur de l’Ecole Nationale des finances de Tunisie

 

 

Pause-café

11h à 13 h

-Atelier 1 : Le renforcement des capacités en matière des finances publiques pour l’accompagnement du processus de décentralisation              

Président       : Tunisie

Intervenants : Maroc, France, RDC, Mali

-Atelier 2 : Management des réformes financières de l’Etat et conduite du changement

Président       : France

Intervenants : Maroc, Cameroun, Sénégal, Mauritanie

 

Pause-déjeuner

14h00 à 18h00

Atelier 1 : le rôle  des instituts publics de formation dans l’accompagnement du processus de décentralisation

Président : France

Intervenants : Côte Ivoire, Burkina, CEMAC, UEMOA

Atelier 2 : L’approche genre  au sein des instituts des finances

Président       : Tunisie

Intervenants : Maroc,  Maurice, France, Sénégal

 

Dîner de gala

MECREDI 19  DECEMBRE 2018 – Conférences Thématiques & ateliers

9h30 à 12h30

 

 

-Restitution des ateliers

-Déclaration des Instituts et Ecoles du CIFP

-Discours de clôture

 

 

  1. Contacts

ENF/Tunisie : Abdelkader Labbaoui

PSSFP/Cameroun : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

IDF/Maroc : Sonia Hamamouch

Expertise France/France : Joëlle Loyer

 

Read 57 times Last modified on mardi, 04 décembre 2018 13:44