coupure du gateau 2

  1. DEROULEMENT DES TRAVAUX

 Les travaux de Tunis se sont répartis sur trois jours conformément au programme de la conférence.

 Journée du 17 décembre 2018

Cette première journée a été consacrée à l’Assemblée générale de la CIFP. L’ordre du jour de l’AG portait sur quatre points :

 Le mot de Bienvenue du Directeur général de l’ENF-Tunis,

  1. Abdelkader LABBAOUI, Directeur général de l’Ecole Nationale des Finances (ENF), a pris la parole pour souhaiter la bienvenue aux membres présents. Il a dit, au nom de l’ENF, être honoré d’accueillir la 3ème conférence internationale des Instituts des Finances (CIFP). Par la suite, il a relevé l’enjeu de la thématique centrale de cette édition. Une thématique qui est en phase avec les défis que rencontrent les Etats membres du réseau. Sans s’attarder plus longtemps, il a présenté le programme des trois jours de travaux.

 Le mot du Président du réseau,

Prenant la parole, M. Mohammed El KHARMOUDI a également souhaité la bienvenue aux membres de l’Assemblée générale. Il est revenu sur l’évolution du réseau. À cet effet, il a rendu un vibrant hommage au PSSFP, qui a eu l’idée de la mise en place d’une plateforme consacrée au partage des expériences entre les instituts de formations en finances publiques. Par la suite, il a rappelé la mise en place effective du Réseau au cours des assises de Marrakech et souligné l’importance des bases adoptées depuis la 2ème édition notamment la signature de la charte, la déclaration de Marrakech et l’élection du bureau. Avant de passer la parole au Secrétariat général pour la présentation de la vision du réseau, il a procédé à la passation de service entre M. FIRADI Hakim SG sortant et Mme MAMMOUCH Sonia désormais SG du Réseau. Une fois la passation de service achevée, M Kharmoudi a passé la parole à la nouvelle Secrétaire générale pour la présentation de la vision du réseau.

 

Présentation de la Vision du Réseau,

La Secrétaire générale de la CIFP, Mme Sonia MAMMOUCH, a présenté les acquis et les réalisations du réseau, notamment le nombre d’Etats signataires (23), la tenue du site internet, la réunion des coordonnateurs, le cycle de formation régionale lancé par l’IDF etc. Par la suite, la nouvelle Directrice de l’institut marocain a fait état des grandes lignes qui structurent la vision du réseau. Pour finir, elle a invité les membres à un engagement poussée pour la cause commune, à savoir l’atteinte des objectifs du réseau.

Présentation de Mme Loyer sur la formation dans la mobilisation des recettes publiques,

Mme LOYER, Directrice adjoint d’Expertise France, a présenté les résultats de l’enquête réalisée auprès des membres du réseau. L’enquête portait sur l’état des lieux de la formation dans le domaine de la collecte des fonds. Il s’est avéré que peu de structures offrent ce type de formations et que le réseau gagnerait à s’approprier la problématique de la mobilisation des recettes publiques.

À la fin de ces présentations, l’ENF a offert un gâteau à l’Assemblée générale pour fêter le 1er anniversaire du réseau. La suite de la journée a permis de dérouler les travaux du premier panel, présidé par M. Hervé GROSSKOPF, Administrateur général des finances publiques honoraire du Ministère de l’Economie et des Finances en France. A sa suite, les intervenants suivants ont pris la parole pour une présentation thématique. Il s’agit de M. ILUNGA BANZA de la RDC ; de Dr. Thierry Mamadou ASNGAR, Directeur général de l’Institut d’Economie et des Finances, Pôle régional (IEF-PR) ; de M. Khalid El ASSALI de l’IDF du Maroc et de Mme Rim TARFAOUI, Conseiller des services publics à l’ENF.

L’après-midi a permis aux participants de faire une excursion au sein de sites touristiques tunisiens.

Journée du 18 décembre 2018

La 2ème journée de la conférence était consacrée à la cérémonie solennelle d’ouverture des travaux. À cet effet, deux mots ont structuré le cérémonial. Le Discours du Président du Réseau et le mot d’ouverture de la conférence par le Ministre tunisien des Finances M. Mohamed RIDHA CHALGOUM. Dans son propos le ministre a invité les participants à plus de créativité dans la recherche des solutions aux défis de la budgétisation sensible au genre et de la décentralisation. Il a également fait état des avancées de la Tunisie dans ces deux problématiques.

A la fin de la cérémonie d’ouverture, trois panels ont été mis en place. Un premier en plénière et deux autres au sein de groupes distincts.

Le premier panel a porté sur le management des réformes financières de l’Etat et la conduite du changement. Il était animé par M. Géraud JONCHAY, consultant international et chef de projet européen Gestion budgétaire par Objectif en Tunisie. Le PSSFP, représenté par M. MBA Pierre intervenait dans ce panel aux cotés de Mme Rym KANZARI de Tunisie, Directrice à l’Unité Gestion Budgétaire par Objectif (UGBO) ; de Mme Hajar AMEUR, chef de service de la direction du budget (Maroc) ; et de Mme Khadi NDAO, conseillère du ministre des finances (Sénégal).

Les échanges ont été riches et centrés sur les mécanismes mis en place par les Etats pour conduire les réformes financières.

Après la pause, 02 ateliers se sont tenus simultanément. Un des ateliers portait sur le renforcement des capacités en matière des finances publiques pour l’accompagnement de la décentralisation. L’atelier était présidé par M. Adel Ben YAKHLEF, Directeur général du centre de formation et d’appui à la décentralisation. Intervenaient dans cet atelier, Mme Leila MELLAH, Directrice financière de la commune de Kénitra ainsi que MM. Lazhar MAZIGH, Chef d’unité des finances locales à la Direction générale de la comptabilité publique et du recouvrement en Tunisie ; Tahar ZARROUK, du Budget communal ; Olivier GLOUX, Administrateur général des finances publiques honoraires du Ministère de l’Economie et des Finances en France, Adrahane CISSE, Directeur général des Collectivités locales au Mali et Ibrahima AHAMADA MOHAMED, conseiller technique du Ministre des Finances et du budget aux Comores.

Les échanges ont permis de tracer des pistes innovantes pour le renforcement des capacités visant une amélioration de la gestion des finances publiques au niveau local. Il a également s’agit de trouver de nouveaux modèles permettant de garantir l’autonomie et le développement harmonieux des collectivités locales.

L’autre atelier portait sur l’approche genre dans les finances publiques : enjeux et perspectives. Il était présidé par Mme Amel FEKIH, Directrice générale de l’Unité GBO Centrale au Ministère des finances en Tunisie. Intervenaient dans cet atelier M. Oussama GIDAR, membre du CEBSG ainsi que Mmes Besma BOUSSIDA, de l’approche genre en Tunisie ; Nalini BURN, experte en BSG de l’Ile Maurice ; Khadi NDAO, Conseillère du Ministre des Finances au Sénégal et Isabelle GUEGUEN, experte française des questions liées au genre.

Les travaux du groupe ont permis de proposer des méthodes de formation sur les problématiques d’inégalités homme-femme. Il a également été question de définir des outils métiers que les Instituts des finances pourraient mettre à la disposition des administrations pour une meilleure prise en compte des enjeux sociaux et économiques du genre dans la programmation budgétaire. Ces ateliers ont marqué le clou de la conférence et précédé la journée dédiée à la cérémonie de clôture.

Journée du 19 décembre 2018

La 3ème journée était dédiée à la clôture des travaux. Elle était structurée en trois temps. La restitution des panels, la lecture de la déclaration de Tunis et le discours de clôture.

La restitution des panels a respectivement été faite par M. Hervé GROSSKOPF, M. Géraud DU JONCHAY, M. Adel Ben YAKHLEF et Mme Amel FEKIH, ayant tous présidé les travaux en ateliers et panels. Par la suite, Mme MAMMOUCH en sa qualité de Secrétaire générale de la CIFP, a procédé à la lecture de la déclaration de Tunis avec comme principaux points : l’adhésion au réseau de l’Algérie et de l’Institut des Finances, des Douanes et des Impôts (IFDI) à Tunis et la validation du nom CIFP au lieu de CIFPA. Le mot de clôture a été prononcé par M. LABAOUI, Directeur de l’Ecole nationale des Finances de Tunis. C’est ainsi qu’ont pris fin les assises de Tunis après trois jours de travail.

 

 

  1. Contacts

ENF/Tunisie : Abdelkader Labbaoui

PSSFP/Cameroun : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

IDF/Maroc : Sonia Hamamouch

Expertise France/France : Joëlle Loyer

Marrakech 2017